Notre journée ambassadeur du 4L Trophy 2017

La journée ambassadeur est un point fort du raid pour les équipages ayant fait la demande et retenus pour participer à cet événement. Sur les 1450 équipages inscrits, 40 ont pu connaître une journée aux côtés de l’association Enfants du désert. Nous étions parmi ces équipages et je vous livre ici mon retour d’expérience.

En route vers un village isolé

Le rendez-vous est fixé à 8h15 pour un départ prévu à 8h30. Nous savons juste qu’il y a une heure de route environ à faire avant d’arriver au village où nous inaugurerons une première salle de classe. Nous faisons partie d’un groupe qui va participer à l’inauguration de deux salles de classes dans deux villages (ou Ksar) différents.

Nous arrivons au point de rendez-vous en avance, nous sommes un des premiers équipages. Nous en profitons donc pour aller faire un tour du côté du petit-déjeuner.

A notre retour tout le monde n’est pas encore présent et la file des voitures se dirigeant vers l’arche de départ s’allonge !

Plusieurs minutes plus tard le signal est enfin donné et nous prenons place dans le convoi mené par le 4×4 transportant des membres de l’association. A peine sortit du bivouac nous devons céder le passage à un autre convoi tout aussi original !!

Dromadaire-désert-Maroc-trophy

Heureusement le champ de vision est assez étendu et nous reformons bientôt un groupe compact.

Pour nous, c’est une heure de route sur du bitume en parfait état pour arriver à notre destination, ce qui ne fut pas le cas de tous les groupes, certains ayant dû emprunter des pistes chaotiques pour rejoindre le lieu de leur journée ambassadeur.

Une journée qui s’annonce cadencée

Une fois arrivée à la première école nous pouvons nous garer et nous avons quelques secondes pour se saluer entre ambassadeurs. Nous rencontrons ces ambassadeurs pour la première fois mais pas le temps de trainer toutefois car les enfants nous attendent de pied ferme avec chants et pancartes.desert-trophy-maroc-ecole-enfants

En effet toute une cérémonie a été prévue pour nous accueillir. Nous assisterons pendant environ une demi-heure à différentes prestations. Chants, lecture du coran et discours de remerciement. Après qu’un membre du raid ait coupé le ruban d’inauguration de la nouvelle salle de classe nous assistons ensuite à dix minutes d’un cours de français assez peu enthousiasmant. S’ensuit la visite d’un petit musée contenant des objets de la vie champêtre locale d’antan nous soit proposée. Nous croisons à nouveau les enfants qui forment une haie d’honneur pour l’entrée et la sortie du musée. Quelques participants reçoivent des créations en feuille de palmier en cadeau.

L’enthousiasme est bien visible mais malheureusement il n’y a pas eu d’échange au naturel avec les enfants.

Notre visite s’est conclue par une dégustation de quelques produits locaux uniquement avec le personnel encadrant dans une salle à part. Un nouveau discours de remerciement est prononcé et un chapeau tressé est offert à Jéromine la représentante de l’association « Enfants du désert ».

cermonie-maroc-4l-trophy-enfants-desert

Premiers contacts avec les enfants

Nous reprenons la route vers midi, environ une heure après notre arrivée pour nous rendre à la seconde école. De nouveau, un cérémonial similaire au premier a été prévu. Pancartes, chants, chorégraphies et hymne national sont au programme. Puis de nouveau le ruban d’inauguration est coupé avant d’assister cette fois à dix minutes environ de mathématiques.

L’ordre des activités prévues par certains équipages est alors rapidement improvisé sous la direction de Jéromine. Une équipe de TF1 est présente et souhaite filmer en direct pour leur page Facebook mais ils ne disposent pas d’une connexion suffisante pour le faire. Ils feront venir une petite antenne satellite pour émettre en direct. Certains projets sont retenus pour éventuellement être diffusés en direct et sont donc programmés pour l’après-midi. Ceux qui sont retenus pour avoir lieu avant le repas commencent à être mis en place. Un équipage a proposé un atelier autour de la musique, un autre du maquillage et un autre la création de masques en formes d’animaux à colorier. Nous aidons au déroulement de ce dernier jusqu’à l’heure du repas.

Le repas est pris dans une salle construite et mise à la disposition du village par un riche homme d’affaire originaire des lieux mais vivant à Casablanca. Ce repas est l’occasion de connaître un peu plus… les autres ambassadeurs et certains des membres de l’association Enfants du désert.

A la fin du repas, nous regagnons l’école voisine pour la mise en place des activités restantes.

Nous avons mis en place notre activité en même temps que celles qui sont présentés dans le reportage de TF1. Je pense que nous n’avons pas été filmés par TF1 car une équipe d’une chaîne de TV Argentine nous suivait est était présente avec nous dans la salle.

Juliette Delacroix est en direct du Maroc avec l'Association Enfants du Désert et les ambassadeurs du Raid 4L Trophy 2017

Publié par TF1 sur mercredi 22 février 2017

Un professeur interviendra pour faire sortir les élèves qui ne font pas partie de la classe concernée mais le problème se reproduira régulièrement, le professeur ne restant pas dans la salle avec nous.

Nous avons tout de même pu réaliser notre atelier dans de bonnes conditions avant que l’épuisement de nos ressources en laine nous oblige à terminer !

A la fin de notre atelier je suis resté quelques minutes pour aider l’équipage suivant qui avait prévu du coloriage. Je suis ensuite sortit de la salle pour observer les autres animations en cours. C’était assez confus et je ne trouvais aucun représentant de l’association.

Maroc-4L-trophy-ceromonie-enfants

Il semblerait que notre venue au village soit une attraction pour beaucoup de monde ici. En effet, il y a du monde dans l’école ou à ces abords qui reste présent à observer. Notamment un jeune déficient auditif avec lequel nous avions échangés plus tôt en signe et en mîmes qui est toujours présent. J’essaye de lui signifier que je cherche les autres membres du raid qui ne sont pas dans l’enceinte de l’école et sans que je sache s’il m’a compris il m’invite à le suivre vers le village. Ce dernier est plus grand que ce que j’avais imaginé en arrivant directement à l’école. Il y a une place et de grands bâtiments. Nous croisons entres autres une charrue et quelques jeunes filles qui rient en nous voyant essayer de communiquer avec de grands gestes. Nous arrivons à la garderie où la remise des doudous vient d’avoir lieu. Le cours normal de la garderie a repris et après quelques instants à observer la salle nous retournons vers l’école pour ne pas déranger les occupants de la garderie.

De retour à l’école une photo de groupe s’organise avec beaucoup de monde !

Le temps de regrouper tout le monde, d’immortaliser l’instant et de dire au revoir et nous regagnons nos voitures vers 18h30.

trophy-ambassadeurs-maroc

C’était une journée assez intense, certes inoubliable mais au final le contact avec les enfants a été assez limité de même que notre connaissance du terrain. J’aurais aimé en apprendre plus sur l’organisation du village et le rôle des différents bâtiments notamment.

Nous mettons un peu plus de temps qu’à l’aller pour rejoindre le bivouac. Une fois sur place, chaque équipage repart dans son coin, nous retrouvons les toulousains et répétons une dernière fois les rituels de la vie en bivouac. C’est-à-dire sortie de la tente, plantage des sardines, gonflage des matelas puis plein d’essence, briefing et repas. Les autres nous racontent leur journée sur les pistes. Visiblement les plus belles choses à voir se trouvaient sur la boucle 1 que nous avons parcourue la veille. Nous décidons d’un point de rendez-vous pour le lendemain assez avancé pour ne pas perdre trop de temps comme au premier jour et tout le monde rejoint sa tente pour aller dormir.trophy-maroc-desert-nuit

Retour vers Jour 6 – Merzouga -Boucle 1