Jour 10 – Cérémonie de clôture – Marrakech

Enfin une grasse mat’ !

Pas de réveil à mettre pour être sur de pouvoir faire tous les kilomètres, pas de stress pour savoir si Topolina va pouvoir nous amener jusqu’à l’arrivée, c’est fait ! Enfin… demain il faut déjà repartir du Maroc et nous roulons avec une pompe à essence qui fuit et un démarreur mal fixé. La question c’est alors posée de se lever tôt pour aller voir les mécanos. Finalement on s’est dit qu’on ne mettrait pas d’alarme et que l’on déciderait en fonction de l’heure au réveil.

Vers 11h, nous émergeons et le téléphone de Sofi est remplit de messages de Liliana, sa mère qui nous demande quand on se retrouve, où et si nous souhaitons faire une visite organisée avec un ami de la personne qui tient l’hébergement où elle loge avec Paco !

On descend prendre un petit-déjeuner copieux, au passage cela nous permet de découvrir un peu plus l’hôtel. La vue du hall est sympa et l’extérieur est assez joli mais il fait un peu froid pour en profiter et de toute façon nous n’avons pas vraiment le temps. Ensuite d’autres approximations sur l’état du mobilier ou des passages nous laissent perplexes quant à l’attribution du nombre d’étoiles au Maroc. Enfin, nous remarquons qu’un chat a droit à sa chaise à table au petit-déjeuner, presque comme un touriste !

La petite fiche donnée à l’arrivée indique que l’équipe mécanique est disponible uniquement le matin, cela va être compliqué d’aller y faire un tour. Peut-être pourrions nous aller voir un garage à Marrakech ? Après réflexion, pour ne pas nous faire avoir on préfère attendre et continuer ainsi tant que la voiture roule.

On vérifie que la voiture démarre bien et qu’elle ne perd pas trop d’essence avant se mettre en quête d’un taxi pour rejoindre la place Jemaa el-Fna, cœur de l’activité touristique de Marrakech. Liliana et Paco nous y attendent pour faire un tour dans le souk.

 

Les taxis et la négociation

On nous a indiqué à l’hôtel un prix indicatif correct à pour la course jusqu’au centre. Les premiers taxis que nous croisons nous demandent plus du triple, sans insister nous préférons décliner et nous en profitons pour un faire un petit peu de chemin à pied. Finalement nous monterons dans un taxi qui emmène déjà une marocaine à bord à qui, du coup, nous offrirons la course…

Même discussions au retour pour trouver un taxi qui accepte de nous prendre pour un prix correct. Cela nous décidera entre autres à utiliser Topolina pour se rendre à la cérémonie de clôture car le lieu qui nous accueille est à l’extérieur de la ville, assez éloigné, et il faut compter de 20 à 30 euros pour la course par trajet.

Ce dernier taxi donc, avait pour particularité d’avoir parcouru bien plus de kilomètres que la plupart de nos 4L ! En effet son compteur affichait plus de 600 000 kilomètres !

Un petit tour au centre

Une fois avec Liliana et Paco, on goûte un jus d’un des vendeurs de la place et nous partons nous perdre dans les petites rues du souk ! Des échoppes colorées bordent notre chemin mais c’est finalement assez calme.

Après un tour où nous passons plus de temps à discuter qu’à vraiment chercher quelque chose à acheter nous nous éloignons un peu de la zone pour aller manger.

Repas entre argentins !

Une fois un restaurant trouvé nous retrouvons par hasard l’équipe de télé argentine qui est sur le point de terminer son repas ! C’est l’occasion de parler un peu entre argentins avant de s’installer pour  un bon repas, avec plusieurs options sans viande à la carte (ça fait plaisir de retrouver du choix !) et même notre première leçon d’arabe !

Retour à l’hôtel et direction Chez Ali

L’après-midi a filé vite et il est déjà temps d’aller se préparer pour la cérémonie de clôture. Nous laissons Paco et Liliana et nous retournons à l’hôtel pour une douche bien chaude cette fois ci.

Il faut environ 25 minutes de route pour arriver au lieu de la cérémonie. Il y a quelques 4L sur place mais la majorité des participants arrive en taxi par groupes de 3,4,5, ou plus… !

Ça roule toujours pour Topolina mais au cas où, nous nous sommes garés à côté d’un gros 4×4 Mike (l’assistance mécanique) 😉

Nous retrouvons une partie de nos compagnons de route dans la file d’attente pour entrer.

 

Qu’est ce que je fais là !!?

Une fois passé l’entrée j’ai du mal à me sentir à l’aise. Peut-être parce que je n’ai pas encore vraiment récupéré de la fatigue accumulée et que j’ai été plutôt déçu jusque là. La soirée part donc avec un à priori assez négatif même si je suis content de pouvoir retrouver tous ceux qui ont fait la route à nos côtés la plupart du temps pendant ces 10 derniers jours.

Tous les bénévoles nous accueillent avec une haie d’honneur en applaudissant. C’est à nouveau l’occasion de dire merci rapidement à Patrice et aux mécanos de l’étape marathon qui ont changé le démarreur. Cela marque la fin du parcours et pourtant je n’ai pas l’impression d’avoir mérité ces applaudissements…

Le domaine où à lieu la soirée est très grand, il y a une piste en terre au centre avec des gradins de chaque côté sur la longueur. En largeur, il y a d’un côté un podium où aura lieu la remise des prix et de l’autre un poste surélevé d’où un DJ animera la soirée.

Malgré que nous soyons arrivés relativement tôt, au moins la moitié des participants n’était pas entrés avant nous, il semblerait que toutes les tables soient au moins en parties réservées ! Je serais vraiment déçu si nous devions nous séparer pour le repas et tous nous retrouver éparpillés.

Je croise une personne de l’organisation du raid sur les possibilités de tables libres, mauvaise nouvelle, il faut compléter les tables déjà disponible…

Finalement en parcourant l’ensemble des tables et en demandant aux participants gardant des places, l’un d’entre eux m’indique qu’il y a un autre espace avec des tables libres eu peu à l’écart. Pendant ce temps la cérémonie de remise des prix a débuté avec la retransmission des JT et le passage de divers intervenants.

Après un peu d’exploration je trouve cette zone à l’écart ! Il faut passer par une porte au fond d’une salle qui mène sur un long couloir qui nous amène a l’extérieur et là, dans une cour annexe une douzaine de tables avec de nombreux tajine qui attendent sur des braises ! Super, presque toutes les tables sont libres. Je pose quelques affaires et installe les chaises de façon à faire comprendre que les tables sont prises puis je vais annoncer la bonne nouvelle au groupe.

Après avoir vu la fin de la remise des prix, j’ai malheureusement loupé l’intervention de l’association enfants du désert, l’heure du repas est venu.

Retour sur les moments marquants du Trophy ou révélations d’anecdotes qui étaient passées inaperçues le long du raid, les discussions vont bon train lors du repas. L’heure avance et la température baisse, contrairement à certains qui profitent du vin mis à disposition pour passer outre ce ressentit calorifique, nous préférons aller récupérer de quoi nous couvrir dans la voiture avant de revenir pour le spectacle de clôture !

Le spectacle a lieu sur la piste centrale, il s’agit principalement d’une démonstration équestre dans la tradition berbère. Malheureusement il y a eu peu d’explications et j’ai peu apprécié le principe qui consistait à partir au galop en groupe avant de stopper brusquement la course des chevaux au son de coups de fusils tirés en l’air. Une danse du ventre sur un tapis “volant” m’a parue plus convaincante sans pour autant  me tirer de l’ennui et de la fatigue.

Il y a plusieurs vidéos sur YouTube qui peuvent être utile pour se faire une idée plus précise.

 

A la fin du spectacle un feu d’artifice a été tiré avant qu’un DJ ne prenne le relais pour une tentative de Mannequin challenge, puis pour une soirée musicale et arrosée pour certains.

 

 

Dernière nuit au Maroc

De notre côté, nous ne tardons pas. Nous rentrons à l’hôtel après avoir salué nos camarades car nous aimerions voir nos amis Christian, Roselyne et Elea, que nous avions rencontrés en Martinique ! Nous dirons également au revoir à Liliana et Paco avant de filer vers le bateau à Tanger !

 

Jour 9 – Étape Marathon – Récit 4L Trophy 2017 Sacadeux

Notre participation au 4L Trophy 2017